Ce que je reproche le plus...
Ado/Adulte

Ce que je reproche le plus...

...résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse

  • theâtre
  • 45 mn

Voilà ce que disait l’homme qui a conçu la grande borne à Grigny, la cité de la Noé à Chanteloup les vignes ou encore les Courtilières à Pantin. Et pourtant, ce manque de tendresse ne pouvons-nous pas le percevoir en regardant aujourd’hui ses réalisations ? N’est ce pas ce même sentiment qui nous anime lorsque nous apercevons depuis un train, une autoroute n’importe quelle barre d’immeuble, allant parfois même jusqu’au rejet de ces constructions? 

Ce que nous souhaitons interroger dans ce spectacle, ce sont les représentations intimes et collectives qui nous façonnent et qui ont façonné l’imaginaire des grands ensembles.

Pour accueillir le spectacle il suffit de :

une pénombre significative
temps d’installation environ 45 minutes